6 bonnes raisons d’être entrepreneur

Il y a du monde en affaires pour les bonnes raisons. D’autres non. Voici mes 6 bonnes  raisons d’être son propre patron.

Je suis libre.

Je gère mon horaire comme je le veux. Bien sûr, il est souvent dicté par les échéances des clients. Mais je peux choisir de travailler en fonction de mes heures de productivité. Je suis quelqu’un de créatif le matin. Alors, j’écris 7 matins sur 7. Mais à 15 h 30 le vendredi, j’ai une bière à la main.  La fin de journée et le soir sont réservés au développement des affaires et à l’administration. Je peux aussi travailler à partir de mon centre d’affaires, d’un café ou de chez moi. Ha! J’oublais.  Je n’ai pas de patron. C’est probablement ça la plus grande liberté.

6 bonnes raisons d'être entrepreneur

Bureau mobile ?

Je vis de ma passion.

Écrire fait partie de moi depuis longtemps. J’ai toujours aimé m’exprimer à travers mes mots. Je le fais professionnellement, bénévolement et pour le plaisir. Bref, écrire est un mode de vie. Autant en faire un métier. Vous pouvez faire pareil avec votre talent.

Je collabore avec des gens extraordinaires.

Les entrepreneurs ont naturellement tendance à travailler avec des gens qui leur ressemblent, avec qui ils se sentent bien. Certains de mes clients sont plus que des clients, ce sont de véritables amis. Et je peux vous garantir que réaliser des projets à succès avec des amis est une des choses les plus enrichissantes au monde. Je m’entoure de collaborateurs qui sont meilleurs que moi et qui me poussent vers le haut. C’est comme avoir son dream team en tout temps.

J’entends souvent merci.

Ça peut paraître anodin, mais lorsqu’un client est content, tu le sais tout de suite. Ça fait une réelle différence dans le sentiment de réalisation de soi. C’est très valorisant. J’ai vraiment l’impression d’aider mes clients et ça me pousse encore plus à me dépasser.

J’ai toujours des opportunités d’affaires.

Le fondateur de Virgin, Richard Branson, dit que les opportunités d’affaires sont comme des autobus et qu’il y en a toujours un autre qui s’en vient. Il a raison ! On me présente au moins 2-3 projets d’affaires par année. J’ai la liberté de dire OUI ou de laisser passer pour attendre un meilleur projet qui correspond à mes valeurs.

J’ai des revenus à la mesure de mes efforts.

Le calcul est simple, plus je travaille, plus je gagne de l’argent. Contrairement à un salarié, si je me plains de mon salaire, j’ai le véritable pouvoir de l’augmenter. En fait, il n’y a pas vraiment de limites à mes revenus. Surtout que c’est moi qui fixe mon taux horaire.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>