7 bonnes raisons de prendre des vacances

Il y a des gens qui n’arrêtent jamais. Je ne les comprends pas. Si vous faites partie de ces personnes pour qui les vacances c’est du temps perdu, j’espère vous convaincre du contraire. Voici les 7 raisons qui me poussent à partir en vacances.

Faire un feu en camping, une bonne raison de prendre des vacances.
Photo by Ian Keefe on Unsplash
  1. Se reposer. Parce que trop de gens ne dorment pas assez. La fatigue s’accumule et il vient un moment où il faut recharger ses batteries, oublier le cadran et dormir une (ou deux) heures de plus. Qu’on le veuille ou non, le meilleur moyen de regagner de l’énergie est encore de dormir. Pourquoi ne pas profiter de vacances estivales pour commencer à savourer les bienfaits de la sieste?
  2. S’émerveiller. C’est probablement une des choses que j’aime le plus des vacances. Découvrir de nouveaux endroits. Vivre des expériences inusitées. L’œil s’habitue trop rapidement à trop de choses. En vacances, la route amène déjà son lot de paysages différents. Puis on plonge tête première dans ce que les détours de la route nous amènent. En laissant place à l’improvisation. Retrouver mon cœur d’enfant, voir la vie comme un univers à découvrir, voilà l’état d’esprit qui guide mes vacances.
  3. Oublier sa montre. Dès que je suis en vacances, je ferme mon cellulaire et je fuis les horloges. Je me lève lorsque mon corps est reposé, je mange lorsque j’ai faim et je me couche lorsque je m’endors. Lorsque l’on travaille, la dictature du temps rythme nos vies à coups de rendez-vous et de deadlines. Mais à quoi bon avoir l’heure quand on n’a pas d’horaire?     
  4. Se désintoxiquer des médias sociaux. LinkedIn, Instagram, Facebook, Twitter, on ferme tout ça. Et on essaie de voir la vie à travers le filtre de nos propres yeux, sans comparer ses vacances à celles des autres. Décrocher des (mauvaises) nouvelles est aussi une bonne nouvelle. Fini le flot de négatif et de chialage, on se concentre sur notre vie ici et maintenant en se tenant loin du cellulaire. On s’éloigne du virtuel pour profiter pleinement du réel.
  5. Remplir son puits créatif. J’emprunte cette expression à Julia Cameron, auteure de Libérez votre créativité, parce qu’elle est tellement vraie. Pour faire le plein, il faut faire le vide et vice versa. Si je veux être inspiré dans les prochains mois, j’ai besoin de vivre de nouvelles expériences, assister à un show, voir une exposition, découvrir une microbrasserie, lire un livre, etc.
  6. Plonger dans un bon livre. Personnellement, je lis toujours une quinzaine de minutes avant de m’endormir. Mais m’installer dans ma chaise de camping, les deux pieds dans le sable et les deux yeux dans un bon roman, c’est le summum de la lecture. En vacances, je me donne le temps d’embarquer et de suivre les personnages dans leur quête. Je m’abandonne, je me laisse manipuler par l’auteur. Ça fait du bien.
  7. Connecter avec la nature. Je suis un adepte du camping. Pour deux raisons. Premièrement, le contact avec la rivière, avec les arbres, les oiseaux et autres animaux. Deuxièmement, parce que tout prend plus de temps en camping. Même la limite de vitesse de 10 km/h nous invite à ralentir. On vit au rythme de la nature et de notre vraie nature. Vous aurez deviné que je suis adepte des campings sans services. Parce que lorsque je prépare un feu ou que je cuisine sur mon petit bruleur, je ne pense à rien, je suis là à 100 %. Et être présent, ça fait vraiment du bien.

Et vous, quelle est votre bonne raison de prendre des vacances? Je suis toujours partant pour découvrir de nouveaux trucs pour décrocher.

Partager :