7 désavantages d’être travailleur autonome

Bien que j’aime mon travail, certains éléments peuvent créer des frustrations à l’occasion. En janvier, j’ai souligné  7 avantages d’être rédacteur à son compte. Et pour être parfaitement honnête, je crois que c’est aussi important de présenter l’envers de la médaille. Voici donc quelques éléments qui me font dire parfois : « Me semble que ce serait cool d’être fonctionnaire ! »

  1. Les problèmes de paiement. Certains clients ont tendance à étirer l’élastique avant de payer. Résultat : mon compte en banque joue constamment au yoyo !
  2. La multiplication des projets. En étant à la pige, plusieurs briefs peuvent atterrir en même temps sur le bureau. Évidemment, cela peut créer une situation stressante et un chambardement de l’horaire.
  3. Les délais de fous. Les expressions « C’est pour hier ! » et « ASAP » font partie de mon quotidien. Il devient primordial de gérer les priorités car dans l’expression deadline, il y a le mot dead !
  4. La perte d’un client. C’est comme une épée de Damoclès qui pend au dessus de ma tête en tout temps. Même si un client est satisfait, plusieurs raisons peuvent justifier la fin de la collaboration : embauche d’un rédacteur à l’interne, restrictions budgétaires, stagiaire bénévole, etc.
  5. La prospection constante. Même si c’est plaisant la plupart du temps, il faut parfois se botter les fesses pour se présenter dans un 5 à 7 où l’on ne connait pas un chat. Le relâchement dans le développement des affaires a un effet direct sur les ventes. Il est primordial de ne pas se faire oublier. J’investis donc du temps dans les médias sociaux, les courriels, les téléphones et les rencontres en personne. Même quand le coeur n’y est pas complètement.
  6. Le programme d’avantages sociaux inexistant. Pas d’assurances pour les massages ou les lunettes ou de dentiste payé par l’employeur. Même chose pour les vacances et le fond de pension ! Il faut donc assumer ça soi-même. Ce qui représente des dépenses non négligeables.
  7. L’isolement. Lorsque l’on travaille seul, de la maison, les contacts sociaux au bureau sont plutôt rares. C’est pourquoi je loue un espace de travail à l’Abri.co. Mais même dans un coworking, l’esprit d’équipe est dur à recréer.

Malgré ces inconvénients, je vous recommande de tenter l’aventure du travail à son compte. Le sentiment de liberté et l’impression de se réaliser pleinement font vite oublier certaines lourdeurs du métier. 

Partager :