Les slogans politiques

La campagne électorale vient à peine de commencer que l’on ne compte déjà plus les parodies du slogan « On se donne Legault » de la Coalition Avenir Québec. J’avoue qu’il m’a fait bien rire aussi. Mais trouver un slogan n’est jamais facile. Surtout en politique. Voici donc mes 4 slogans politiques préférés de l’histoire du Québec. Merci au blogue La Chemise qui a recensé les slogans politiques depuis 1960.

Maîtres chez nous. Parti libéral du Québec. 1962. Celui-là, j’aurais vraiment aimé l’écrire. Mais c’était 17 ans avant ma naissance ! À la lecture du slogan, j’ai envie de me bomber le torse, de relever mes manches et de prouver à tout le monde que le Québec peut réaliser de grandes choses. C’est vrai qu’à l’époque de la Révolution tranquille, tout était à faire. Être maître de sa destinée, n’est-ce pas ça la véritable liberté ?

L’avenir autrement. Action démocratique du Québec. 2003. C’était la « Mariomania ». Et j’avoue que je ne voyais pas d’avenir politique sans l’ADQ. L’adjectif « autrement » m’avait convaincu qu’on pouvait arrêter de faire de la politique comme les deux vieux partis. D’ailleurs, plusieurs des idées radicales et différentes de l’ADQ ont été reprises plus tard par d’autres.

Oui et ça devient possible. Camp du Oui au référendum de 1995. À l’époque, je n’avais pas encore le droit de vote, mais je me rappelle que le slogan me faisait vibrer. Il éveillait  en moi le désir de créer un pays. De faire partie du changement. De découvrir les possibilités. C’est probablement la seule période de ma vie où j’ai été souverainiste.

Debout. Québec Solidaire. 2012. Bien que je ne sois pas fervent de l’idéologie du parti, je dois souligner que ça prenait tout un tour de force pour résumer une plateforme électorale en un seul mot. C’est fort et revendicateur. Et c’est exactement ce qu’ils font : être debout à manifester avec des pancartes.

Au Québec, certains mots sont gagnants dans les slogans politiques. Je vous invite à découvrir les mots les plus utilisés par les partis ayant remporté des élections. Mais est-ce qu’un bon slogan politique influence vraiment votre vote ? Permettez-moi d’en douter. Vendre une idéologie politique, ce n’est pas comme vendre un burger. Quoique des fois, les deux goûtent le prémâché ! 

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*