La créativité entre les oreilles.

Marco Grenier s’est fait connaitre sur la scène musicale comme DJ des plus grands clubs et festivals du pays comme le Dagobert, le Palladium, l’ARIA, le Bal en Blanc  et le New City Gaz. Il demeure maintenant à Vancouver et gagne sa vie comme consultant radio et producteur musical. Rencontre avec un homme qui n’a pas juste l’oreille musicale, mais la tête et le coeur également.

Marco Grenier en pleine prestation de DJ.
  • Quelle est l’importance de l’échec, de l’essai-erreur dans ton processus de création?

J’adore l’échec! Lorsque je compose et que je me trompe, que je fais un bruit non voulu avec mes instruments virtuels (VST) ou réels, 45 % du temps, c’est meilleur que ce que je voulais vraiment faire. Une erreur est une porte ouverte vers une bonne idée qui me mènera à une bonne chanson.

  • Où puises-tu ton inspiration?

J’écoute beaucoup de films et de séries télé. J’aime aussi écouter différents styles musicaux : j’écoute du heavy métal en courant, du pop et de l’ambiant le soir pour me détendre. J’aime tout ce qui dérange, tout ce qui sort de l’ordinaire, qui arrive du champ gauche. Quand j’écoute de la musique non structurée, ça met mon cerveau en mode créatif. Et lorsque je veux relaxer, j’écoute de la pop et j’essaie de comprendre le génie créatif de production derrière le succès de la chanson.

  • Comment utilises-tu ton intuition?

Je compose au feeling, mon instinct me sert beaucoup dans mon processus d’essai et erreur. Comme j’ai une bonne oreille, avec toutes mes années de DJ et de production,  je sais ce qui fonctionne ou pas.

  • Est-ce que l’innovation est essentielle dans ton travail?

Ça a changé ma vie. Je travaille de Vancouver pour des stations de radio du Québec et du monde entier à partir de mon studio à la maison. Du côté de la production musicale, maintenant les outils de création sont hallucinants et intuitifs. J’ouvre mon logiciel Connection Open et je peux enregistrer live un guitariste en France. Je peux aller chercher tous les sons, tous les instruments et  les intégrer dans mon logiciel de création (Ableton). Puis grâce à Push 2, je fais des loops pour créer des pistes musicales qui créent en moi une inspiration pour construire une chanson.  Je peux même enregistrer des chansons 6 pistes sur mon cellulaire. D’ailleurs, Kanye West a enregistré un album complet dans son avion. Avec la technologie, les possibilités sont infinies et c’est tellement plus simple.

  • À quel moment es-tu le plus inspiré?

Lorsque je suis malade ou très fatigué on dirait que mon cerveau est plus calme et plus créatif, il est moins pressé et plus ouvert. C’est bizarre mais beaucoup de mes bonnes idées sont sorties de cet esprit. Quand je manque d’inspiration, j’ouvre mes vieux projets. Avec mes nouvelles connaissances et compétences, j’entends le nouveau potentiel d’un vieux son et je commence à mixer. L’important quand tu es inspiré c’est de ne pas t’arrêter, il ne faut jamais couper le flow.

  • Es-tu obligé de te réinventer?

Oui, je n’ai pas le choix.  Je dois suivre les tendances tout en restant unique et en gardant ma couleur. C’est sûr que je m’inspire des autres et de ce que j’écoute. Le but ultime, c’est de créer la tendance du moment, celle que tout le monde va vouloir suivre. Des artistes comme Quentin Tarantino et Deadmau5 ont réussi à faire ça avec brio. Quand tu trouves ta touche personnelle et qu’elle devient LA tendance … Tu as réussi 🙂

  • Quelle est ta définition de la créativité?

C’est avoir quelque chose en tête et tout essayer pour le rendre à au moins 80 % dans la réalité.

Marco Grenier à Coachella
Marco Grenier au festival de musique Coachella.
  • Comment te sens-tu quand tu crées de la musique?

Je crois que sans musique, la vie n’a pas de souvenirs. Je pense toujours en mode musique. Je me demande constamment pourquoi telle chanson est accrocheuse. Par exemple, une chanson pour enfant est toujours en clé de do car c’est joyeux et facile à écouter. La musique, c’est une passion, que j’en fasse pour moi ou pour d’autres en tant que ghost producer. Lorsque j’entends une pièce que j’ai composée, j’ai un sentiment d’accomplissement. Je me rappelle les étapes, le moment et l’endroit où j’étais quand j’ai créé le son qui a inspiré la chanson. Même chose pour tous les moments importants dans ma vie, une chanson est associée à chaque grand souvenir.

  • Selon toi, quel est l’avenir de la musique?

La musique va continuer d’évoluer et d’être combinée à d’autres formes d’arts comme le fait Max Copper avec le 4D. Avec la pandémie, les gens ont encore plus besoin d’aller chercher des sensations, d’avoir l’impression de se retrouver dans un stade avec 20 000 fans. La technologie va réussir à nous offrir ça dans un avenir rapproché. Par contre ça n’égalera jamais la sensation de partager un moment unique dans un festival ou un plancher de danse avec des amis ou des inconnus. Cette fameuse sensation d’être tous unis pendant un instant grâce à la musique.

Je suis aussi convaincu que l’algorithme de nos sites de musique comme Spotify ou Apple Music va créer de la musique en fonction de ce qui est le plus écouté présentement. Des ordinateurs intelligents seront capables de produire la musique et créer des tendances grâce aux données accumulées avec les années et aux statistiques des Hot Spots du moment sur le web.

Mais ça prendra toujours quelqu’un derrière la machine, parce que l’émotion provient de l’humain.

Dans ma vie de travailleur autonome, je croise chaque jour des gens qui me stimulent. Des innovateurs. Des génies courageux. Je suis chanceux de pouvoir les côtoyer. Il y en a d’autres que je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer. Mais qui sont de véritables inspirations. Voici 3 entrepreneurs révolutionnaires.

Mickey et cie

Illustration : Francis Masse, propriétaire du Collabox

  • Richard Branson. Au milieu de l’adolescence, alors cofondateur du magazine Students, il appelle Pepsi en disant que Coke avait réservé une page de publicité dans son journal. Du pur bluff ! Auriez-vous osé ? Richard Branson aime prendre des risques. Après avoir conquis le monde de la musique, de la liqueur, des trains, des télécommunications et de l’aviation, il a aussi rejoint les étoiles et les fonds marins. Virgin Galactic vous fait un lift jusque dans l’espace pour seulement 250 000 $. Richard Branson a aussi été le premier homme à avoir traversé l’Atlantique en ballon gonflable. Il ne cesse de me surprendre. Je me demande toujours quel sera son prochain coup d’éclat. Je vous conseille son autobiographie Losing my virginity. Une véritable leçon de courage !

Ma citation préférée de Richard Branson :

Business opportunities are like buses, there’s always another one coming.  

  • Guy Laliberté.  Avec un nom comme ça, il était prédestiné à briser les règles. Il l’a fait avec le cirque en le réinventant. Il est inspirant pour plusieurs raisons. Pour la folie qui habite ce véritable créatif. Mais surtout pour le mélange d’artiste créateur et d’entrepreneur aguerri. À 14 ans, il était accordéoniste et cracheur de feu. Aujourd’hui, il dirige le plus grand cirque mondial avec une fortune estimée à plus de 2,5 milliards $. Il a su vendre ses productions et s’associer au meilleur partenaire créatif (Sid Lee) pour en faire la promotion. En tant que philanthrope, il a créé la fondation OneDrop qui travaille à ce que tous aient accès à l’eau potable. Après avoir exploré l’univers de la créativité, il a voulu explorer l’univers tout court. Il est un des trois Québécois à être allé dans l’espace. Et assurément le seul clown !

 Ma citation préférée de Guy Laliberté :

Inside every adult, there’s still a child that lingers. We’re happiness marchants – giving people the opportunity to dream like children. 

  • Walt Disney. Êtes-vous déjà allé à Disney World ? C’est une expérience enivrante intense. Rien n’est laissé au hasard. Le plaisir et l’émerveillement sont partout. On en ressort rempli de souvenirs extraordinaires. Un projet de fou issu du génie de Walt Disney. Producteur, réalisateur, acteur et scénariste, il touchait à tout. Sa créativité sans limites est impressionnante. L’inventeur de Mickey Mouse avait un rêve. Celui de divertir de façon différente. Il a imaginé ce qui allait devenir le premier parc thématique. Détermination, créativité, vision et innovation sont autant de termes que j’associe à l’entrepreneur qui a révolutionné le monde du divertissement.

 Ma citation préférée de Walt Disney :

Ideas come from curiosity.

Ces entrepreneurs ont réalisé des choses plus grandes que les autres, simplement parce qu’ils ont osé avoir des rêves plus fous. Et vous, quel est votre plus grand rêve ?